Gérer votre budget cuisine

 

Je ne vous apprends rien, le budget pour refaire sa cuisine est assez conséquent. La moyenne est de 5000€ pour les meubles et l’électroménager. Enfin, 5000€ sans compter le super four magique qui cuit en 2 minutes ou le plan de travail en pierre dorée qu’à réussi à vous vendre le commercial !

Si vous voulez éviter de dépasser votre budget tout en ayant la cuisine de vos rêves, mon blog est fait pour vous ! Inscrivez-vous gratuitement à ma newsletter pour recevoir directement dans votre boite mail mes derniers articles. En bonus, je vous offre mon livre numérique 99 idées pour une cuisine originale que vous pourrez télécharger tout de suite après confirmation de votre inscription.

idées cuisine originale

idées cuisine originales

gérer votre budget cuisine

ses besoins et ses envies

Définir ses besoins et ses envies

devis préliminaire

Les devis préliminaires

comprendre les postes budget

Comprendre les différents postes budget

limiter les coûts

Limiter les coûts

remise

Les remises

Etape 1

Définir ses besoins et ses envies

1. Différence entre besoins et envies

Pour bien gérer son budget, il ne faut pas se laisser aller à toutes ses envies. Pour cela, il convient de bien étudier son projet et d’analyser son monde de fonctionnement dans la cuisine. Cela vous permettra de différencier les choses dont vous avez besoin et les choses dont vous avez envie. Je pense que vous comprenez que les choses dont vous avez envie ne seront pas prioritaire sur les choses qui vous sont nécessaires. Vous devez donc vous poser les bonnes questions.

– Où manger ?

– A ton besoin d’un réfrigérateur plus grand ?

– Est-il nécessaire d’avoir une plaque 5 feux ?

– Pouvons nous nous passer de lave-vaisselle ?

– Est-il indispensable d’avoir un plan de travail en marbre ?

2. Faire des listes

Faire des listes est un outil incroyable pour s’organiser et pour prendre du recul. Je ne vous conseillerais jamais trop de faire des listes. D’ailleurs, dans mon livre « Concevoir sa cuisine soi-même, c’est possible ! », je vous fourni des bases de listes pour vous guider tout au long de la création de votre cuisine. Elles vous permettent de ne rien oublier mais aussi d’organiser et de prioriser certaines choses.

Vous pouvez vous créer plusieurs listes. En voici quelques exemples :

Une liste « besoins » : Vous y noterez tous les éléments nécessaires à votre cuisine.

Une liste « Rêves » : Cette liste comprendra tous les éléments qui ne seront pas forcement indispensables mais dont vous rêvez. Si vous installez une nouvelle cuisine sans ces éléments vous seriez vraiment déçus et pas complètement satisfait de votre achat.

Une liste « Envie » : On y trouvera tous les éléments dont vous avez envie mais qui seront simplement du gadget dans votre cuisine.

Avec ces trois listes, vous serez exactement à quoi vous en tenir mais surtout quelles seront vos priorités.

3. Comparer avec ce que vous avez actuellement

Pensez aussi à comparer avec votre cuisine actuelle. Vous pouvez aussi lister les éléments que vous adorez dans votre cuisine et les éléments qui vous font vous arracher les cheveux. C’est le meilleur moyen d’avoir une première image de votre futur cuisine. Plus vous serez précis dans vos attentes, plus vous saurez rester dans votre budget.

Etape 2

Les devis préliminaires

1. Les différentes marques de cuisine

J’ai longtemps hésité avant d’écrire cette partie. Je me suis dis qu’il n’y avait rien de plus ennuyeux que de lire des chiffres ou des généralités. Finalement, je pense que cette partie est intéressante pour vous car elle vous permettra 3 choses :

– savoir où acheter votre cuisine en fonction de votre budget

– vous rendre compte de quel type de cuisine vous pouvez avoir en fonction du budget

– vous aider à définir votre budget

Sachez qu’il existe des cuisinistes « entrée de gamme » comme Ikéa, Leroy Merlin ou Lapeyre, des marques moyen gamme comme Schmidt, Hygena ou Cuisinella et enfin des marques « haut de gamme » comme Poggenpohl, Arthur Bonnet ou Perenne.

Maintenant il faut que vous définissiez votre budget ou au moins une fourchette de prix. Si vous n’avez aucune idée, demandez vous si vous êtes prêt à mettre 50 000 € dans votre cuisine ? Non, alors êtes-vous prêt à mettre 30 000 € ? Toujours pas ? Et 10 000€ ? Et 9000€ ? Continuez ainsi jusqu’à ce que le prix annoncé ne vous arrache pas du cœur un NONNNNN. Vous aurez alors votre budget ou au moins une petite idée

2. Les devis électroménager

Si vous souhaitez avoir une première idée pour le budget électroménager, je vous conseille de vous faire 3 devis différents. Vous pouvez vous aidez du fichier joint intitulé : « modèle devis ».

– 1 : devis « besoins » : Prenez en compte uniquement les électroménagers dont vous auriez besoin, donc les éléments que vous avez surligné en jaune. Pour bien faire le devis le plus bas, choisissez un frigo et un lave-vaisselle posable et non intégrable.

– 2: devis « idéal» : Notez les électroménagers que vous avez surligné en orange puis complétez la liste avec les électroménagers qu’il vous manque grâce aux éléments surlignés en jaune. Vous pouvez monter ces éléments en gamme.(frigo et lave-vaisselle intégrables ou four pyrolyse par exemple)

– 3: devis « parfait » : Vous noterez en premier les électroménagers surlignés en orange, complétez la liste avec les éléments surlignés en bleu. S’il vous manque encore des éléments, complétez votre liste avec les éléments surlignés en jaune montés en gamme.

Vous n’aurez peut-être que 2 devis en fonction de ce que vous avez noté dans votre checklist. Allez maintenant à la pêche aux informations sur internet ou dans des catalogues.

3. Faire des recherches

Faire une pré-recherche d’électroménager vous permettra de vous créer des devis et ainsi d’avoir une idée plus précise du budget pour l’électroménager. Ne faites pas une recherche trop poussée, vous pourrez modifier ces devis au fur et à mesure de la création de votre cuisine ou à la fin de votre projet pour équilibré le montant final.

Vous pouvez très bien vous renseigner sur les prix en faisant cette pré-recherche sur internet. Les prix les plus bas sont généralement sur Cdiscount. Cependant, il n’y a aucun centimes dépensés chez eux qui restent en France. Si vous êtes sensibles à ce genre de critères, préférez Darty ou Boulanger.

Vous pouvez aussi aller voir directement sur les sites des fabricants comme Smeg, Electrolux, Samsung, Whirpool,… pour vous faire une idée des produits qu’ils proposent. Cependant, il vous faudra quand même trouver un revendeur (comme Darty ou Boulanger) pour trouver les prix.

Comparez ensuite le montant des devis au budget global que vous vous étiez fixé. Le budget électroménager représente généralement 30 à 40% du budget cuisine. Maintenant que vous avez une idée du budget électroménager, vous savez ce qu’il reste pour les meubles en eux même.

Etape 3

Comprendre les différents postes budget

1. Le poste cuisine et électroménager

Pour ce qui est des meubles de cuisine, il est maintenant facile de trouver un fabricant qui rentre dans notre budget. La moyenne pour un budget cuisine est de 5000€. Ce prix comprend les meubles et l’électroménager. Il ne faut pas oublier que le budget électroménager n’est pasà prendre à la légère. En moyenne, il est de 2000 à 2500 euros mais il peut exploser si on sort un peu des sentiers battus. (Quand vous voyez des pubs à la télé pour des cuisines à 1000€ ? c’est sans l’électroménager !)

2. Les travaux

Vous devez savoir s’il faut prévoir des travaux dans le budget. Pour limiter le prix final, peut-être pourriez vous faire une partie de ces travaux ?

Je ne pourrais pas vous aider à chiffrer le montant des travaux, car il va dépendre de qui va les réaliser et ce que vous allez faire. Déplacer une prise électrique n’a pas le même prix que casser une cloison ou créer un faux plafond. Si vous avez uniquement des travaux de peinture et quelques menus travaux, nous serons dans une fourchette de 100 à 200€/m². Pour des travaux plus important, comme la démolition d’une cloison, la rénovation de la plomberie et de l’électricité ou le changement de sol, nous serons plus au alentour de 500-1000€/m². Ce sont vraiment des moyennes pour vous donner une idée. Trop de paramètres rentrent en compte pour définir exactement le budget travaux : votre localisation, les dimensions de votre pièce, l’état actuelle de la cuisine, le choix des matériaux,…

Vous devez simplement y pensez et savoir qu’il y aura forcement un budget travaux à prévoir si petit soit il. Pour vous donner une idée plus précise, vous pouvez faire évaluer les travaux par des artisans qualifiés. N’hésitez pas à en demander plusieurs et à comparer les devis. Cependant, ne le faites qu’une fois votre plan de cuisine défini, sinon le chiffrage risque d’être imprécis.

3. Les « à cotés »

Le conseil que je vous donne est de bien étudier votre budget, car il y a plein de choses à comptabiliser en plus de la cuisine en elle-même. Nous avons déjà parlé de la partie travaux mais il y a aussi la partie déco. Si vous avez prévu un espace repas, il faudra sûrement acheter des tabourets ou des chaises en fonction de la hauteur de table. Pensez aussi aux étagères et aux suspensions.

Il y a aussi tous les aménagements de placards. Les aménagements de placards sont très pratiques pour les personnes qui adorent que tout soit organisé et qui aime que chaque chose ait sa place. Il s’agit généralement d’éléments en plastique ou en bois qui permettent d’organiser vos rangements. Celui que nous avons tous, c’est le range-couvert !

Généralement, ce sont des éléments que nous achetons pour nous faire plaisir quand il reste un peu de budget. Je vous conseille simplement de ne pas les acheter en même temps que la cuisine, à moins d’une grosse promotion ou de vous les faire offrir. Je vous dis cela car quand nous achetons une nouvelle cuisine, nous nous imaginons ranger tel élément à cette place et tel autre à celle-ci. Sauf que dans la réalité, les choses ne se passent pas forcément comme ça. Si vous avez acheté les aménagements de placards en même temps que la cuisine, vous êtes coincés ! Vous ne pourrez plus modifier vos rangements. C’est pourquoi je vous recommande d’attendre de vous installer dans votre nouvelle cuisine et de voir comment vous rangez vos placards avant d’acheter les aménagements qui soit dit en passant, coûtent leur pesant d’or.

Etape 4

Limiter les coûts

1. Choix du type de meuble

Les meubles à tiroir coûtent beaucoup plus cher que les meubles à portes. En effet, il y a beaucoup plus de matière, de bois pour former les tiroirs. Il y a aussi plus de quincaillerie. Alors oui, je sais, les tiroirs sont bien plus pratiques que les étagères pour ranger un bon nombre de choses. Ce que je vous conseille, c’est de prendre un meuble avec 2 tiroirs et un casserolier (c’est un tiroir assez haut pour ranger les casseroles) et si votre budget vous le permet, de prendre aussi un meuble avec 2 casseroliers que vous pourrez placer sous la plaque de cuisson. Par contre, les autres meubles coulissants, comme les tiroirs à épice ou même les colonnes à épices sont à exclure pour les petits budgets.

Sachez tout de même qu’un cuisiniste est dans l’obligation de vous prévoir au moins un tiroir dans votre cuisine. C’est la norme.

De la même manière, nous éviterons les meubles d’angle qui sont généralement très chers. Si vraiment vous ne pouvez ou ne voulez pas faire autrement dans votre aménagement de cuisine, prenez des meubles d’angle classiques avec une simple étagère. Il existe des meubles d’angle avec des systèmes coulissants pour augmenter l’accessibilité du fond du meuble. Cela peut être très pratique pour les toutes petites cuisines qui ont très peu de rangements. Par contre, pour des cuisines de taille plus classique, l’accessibilité de ces meubles n’est pas une priorité. Vous pourrez toujours y ranger les petits appareils dont vous ne vous servez pas souvent comme l’appareil à raclette, la plancha ou l’appareil à fondu.

2. Les éléments intégrables

Choisir des éléments en pose libre revient bien moins cher. Les éléments qui peuvent être en pose libre sont le réfrigérateur, le lave-vaisselle et le micro-onde. Cela veut dire qu’ils ne sont pas intégrables, c’est-à-dire qu’ils ne sont pas cachés par une façade identiques à celle des portes.

Ils reviennent bien moins cher tout simplement car vous n’avez pas besoin d’acheter le meuble dans lequel ils viendraient s’intégrer. Une colonne en moins dans le budget cuisine, ce n’est pas négligeable. Pour ce qui est du micro-onde, il faut savoir que son prix en intégrable est le même que celui d’un four, alors que le prix moyen d’un micro-onde posable est d’environ 50€. De quoi, nous faire réfléchir…

Pour ce qui est des autres éléments intégrables comme le réfrigérateur ou le lave-vaisselle, ils sont aussi beaucoup plus chers à l’achat qu’en posable car les techniques d’ouverture sont différentes.

Pour résumé, les éléments posables sont moins onéreux car leur prix à l’achat est plus bas mais aussi car ils économisent l’achat de meuble pour l’intégrer.

3. les qualités des matériaux

La dernière technique est vraiment radicale, il s’agit de baisser la qualité des finitions ou des matériaux. Généralement, les enseignes cuisinistes ont plusieurs collections en fonction des différentes finitions. Elles peuvent variées en fonction du type de poignée (encastrées, normales ou sans poignée) et du type de façade (stratifié, polymère, laque, placage,verre,…). Si vous avez demandé un devis dans une certaine qualité de matériaux et que vous avez dépassé le budget, essayez de refaire le devis avec un autre type de matériaux. Il en va de même pour le plan de travail et la crédence.

Le mode d’ouverture a aussi son impact. Les cuisines sans poignées sont généralement plus chères. Parfois un aussi petit détail que les poignées peut avoir son impact sur le montant de votre cuisine.

Etape 5

Les remises

1. Préparer son rendez-vous avec le vendeur

Voila ce que je vous conseille de faire pour être sûr de rester dans votre budget. Au moment où le cuisiniste vous demande votre budget, annoncez un montant inférieur à celui que vous vous étiez fixé. Pas de beaucoup, mais en baissant un petit peu, de 500 ou 1000€ par exemple. Ne baissez pas trop, sinon le vendeur vous proposera de la qualité inférieure à celle que vous auriez pu avoir. A la fin du rendez-vous, sachez que quoiqu’il arrive le vendeur va forcement vous annoncer un prix plus élevé que votre enveloppe initiale. Il vous fera ensuite des remises pour essayer de se rapprocher de votre budget. Vous aurez l’impression de faire une bonne affaire mais vous aurez dépasser votre budget.

Il ne faut pas lui en vouloir, c’est son métier de faire du chiffre d’affaire et donc de vous pousser à dépenser plus. A vous d’être plus malin que lui pour rester dans votre budget !

2. Demander une remise

Tout d’abord, sachez que si vous allez chez un cuisiniste, il est au moins capable de vous faire 10% à 15% de remise. Généralement, il n’y a pas besoin de « quémander » la remise, il suffit simplement d’être réticent sur le budget qu’il vous annonce.

Pensez aussi à faire des devis chez plusieurs cuisinistes. Faire travailler la concurrence n’a jamais fais de mal. Cela vous demandera sûrement plus de temps, mais vous serez sûrs d’avoir une cuisine au meilleur prix. Généralement, le commercial vous expliquera toutes les qualités de son produit. Écoutez attentivement, car avoir une cuisine la moins chère possible, c’est bien mais avoir une cuisine au meilleur rapport qualité/prix, c’est mieux.

Sachez tout de même que ceci n’est possible que chez les vendeurs spécialisés en cuisine comme Schmidt ou Hygena. … N’allez pas chez Ikéa en leur demandant une remise, ils vont vous rire au nez !

3. Ne pas se laisser avoir

Préparer son rendez vous cuisiniste est vraiment important si vous ne voulez pas vous faire avoir. Il faut savoir exactement ce que vous voulez et connaître un peu les prix. Si vous y allez et que vous ne savez pas ce que vous voulez, vous risquez de repartir avec une cuisine bien plus chère que prévue. Le travail des commerciaux est de vous faire acheter le plus vite possible et de vous vendre tout ce qu’ils peuvent. Je ne dénigre pas du tout cette profession car mine de rien, il faut être très rigoureux pour être un bon vendeur.

Je vous préviens seulement pour que vous sachiez à quoi vous attendre. Si vous arrivez et que vous savez exactement ce qu’il vous faut, il sera plus facile de rester dans votre budget. Le vendeur aura moins de prise sur vous quand il vous présentera la dernière innovation de la marque, super pratique, fonctionnelle, esthétique et indispensable !

Pensez aussi à ne pas acheter au premier rendez-vous. Demandez un devis précis pour pouvoir l’étudier chez vous. Vous pouvez aussi demander un plan et une 3D mais certains fabricants ne vous les donneront pas tant que vous n’avez pas signé un bon de commande.

Ne pas acheter au premier rendez-vous peut vous permettre d’avoir une remise supplémentaire au rendez-vous suivant.

idées cuisine originale

idées cuisine originales

Recevez en cadeau « 99 idées pour une cuisine originale »