Créer votre cuisine sur mesure

Quoi de mieux que d’avoir une cuisine qui nous colle à la peau ! Nous passons énormément de temps au fourneau ou à table. Il faut donc que cet espace soit le plus fonctionnel possible mais surtout il doit vous ressembler !

En suivant mon blog, vous obtiendrez de nombreux conseils, astuces, idées mais surtout mes secrets d’architecte d’intérieur pour concevoir vous-même votre cuisine. Si vous souhaitez réussir à créer votre cuisine sur-mesure, inscrivez -vous gratuitement à ma newsletter. En bonus, je vous offre mon livre numérique 99 idées pour une cuisine originale que vous pourrez télécharger tout de suite après confirmation de votre inscription.

idées cuisine originale

idées cuisine originales

Créer votre cuisine sur mesure

ses besoins et ses envies

Définir ses besoins et ses envies

électroménager

Sélectionner son électroménager

espace repas

Choisir son espace repas

la forme générale de la cuisine

Créer la forme générale de sa cuisine

s'inspirer

S’inspirer

Etape 1

Définir ses besoins et ses envies

1. Faire la différence entre envie et besoins

Je tiens particulièrement à ce que vous fassiez le distinction entre les choses dont vous avez besoin et celles dont vous avez envie mais qui ne sont pas nécessaires. En effet, ceci est très important pour plusieurs raisons. La première, bien évidemment, c’est le budget. Les éléments dont vous aurez besoin doivent passer en priorité car vous ne pourrez pas vous en passer. Vos envies sont aussi importantes car c’est grâce à ces éléments que vous ne vous sentirez pas frustré à chaque fois que vous rentrerez dans votre cuisine. Cependant, il faut bien comprendre que ce sont ces choses qui vont passer à la trappe en premier si votre budget est un peu trop court. La deuxième raison, c’est d’avoir une idée plus précise des éléments qui devront être présents dans votre espace. Plus vous définirez les éléments nécessaires dans votre cuisine, plus elle sera facile à concevoir.

Je vous donne un exemple pour que vous compreniez bien : Vous n’êtes que 2 à la maison et vous avez bien envie d’avoir un réfrigérateur américain. Si vous avez le budget, pas de problème. Mais si ce n’est pas votre cas, pensez vous qu’il est raisonnable de prendre un réfrigérateur américain alors qu’un réfrigérateur classique vous suffirait ?

Vous allez me dire :  « oui, mais c’était mon rêve d’avoir un frigo américain ! ». Je comprend tout à fait c’est pourquoi dans mon livre numérique « Concevoir sa cuisine soi-même, c’est possible ! », je vous apprend à faire le tri entre les différents éléments dont vous aurez besoin, ceux dont vous avez envie et ceux dont vous rêvez.

Les rêves sont tout aussi important que les besoins. Une cuisine ne se change que tous les 20ans. Je serais une très mauvaise cuisiniste, si je vous forçais à oublier vos rêves. Vous devez vous sentir bien dans votre cuisine tout est respectant votre budget, vous n’êtes pas d’accord ?

2. Analysez sa mode de vie

La cuisine est une pièce très importante dans la maison mais surtout pour votre vie de famille. C’est dans cette pièce que vont se préparer les repas et même pour certains, c’est la pièce où vous les partagerez. On ne l’appelle pas le « cœur de la maison » pour rien. Il faut donc qu’elle soit complètement en adéquation avec votre rythme de vie. Il faut clairement définir votre façon de vivre, ce dont vous avez besoin et ce dont vous avez envie. Pour cela, vous devez vous poser les bonnes questions.

– Mangeons nous dans la cuisine ?

– Quels types d’aliments préférons nous ? Le frais, le surgelé ou un peu des deux ?

– Recevons nous beaucoup ?

– Comment cuisinons nous ?

– Combien sommes nous à la maison ?

– Quand cuisinons nous ?

– ….

Autant de questions auxquelles il faut répondre, mais aussi analyser pour trouver les éléments qui composeront votre cuisine idéale. Si vous adorez cuisiner, il vous faudra beaucoup de plan de travail alors que si vous avez l’habitude de préparer uniquement des plats surgelés, le plan de travail n’a pas autant d’importance ! Ceci peut complètement changer votre implantation de cuisine. Vous voyez où, je veux en venir ?

3. Un projet familial

Dresser une liste de tous ces éléments est important. Elle vous permettra d’avoir une vision global de vos attentes et vous guidera tout au long de la création de votre cuisine. Vous pourrez aussi vous en servir comme checklist pour vérifier que rien n’a été oublié.

Surtout, n’oubliez pas de demander à tous les habitants de la maison, ce dont ils auraient envie. Le fait d’en discuter ensemble impliquera tous les membres de votre famille dans ce projet. Vous pourriez aussi avoir d’autres idées intéressantes auxquelles vous n’aurez peut-être pas pensé tout seul.

Pensez aussi à l’avenir. Où vous voyez vous dans 5, 10 ou même 15ans? Serez-vous plus ou moins nombreux à la maison ? Serez-vous à la retraite ? Aurez-vous besoin d’autres choses dans votre cuisine qui vous aiderait au quotidien ?

Etape 2

Sélectionner son électroménager

1. Analyser ce que vous avez déjà

La première étape pour définir ses besoins en électroménager est bien sûr d’analyser ce que vous avez actuellement. Dressez une liste des appareils qui vous sont utiles, ceux dont vous pourriez vous passer et ceux qu’il faut améliorer. Par exemple, vous pourriez actuellement avoir un four/micro-onde, cela vous convient-il ? Peut-être qu’un four classique serait plus pratique pour préparer votre fameux gratin dauphinois ou au contraire peut-être qu’un simple micro-onde serait amplement suffisant car vous n’utilisez absolument pas la fonction four…

L’expérience que vous avez eu avec votre cuisine actuelle vous permet de savoir ce dont vous aurez besoin et ce dont vous ne voulez absolument pas.

Vous pouvez aussi voir si certains électroménagers peuvent être réutilisés dans votre nouvelle cuisine. Cela pourrait alléger le budget cuisine. C’est important pour vous de définir l’électroménager dont vous aurez besoin car il va définir un bon nombre de meubles dans votre cuisine.

2. Définir ce dont vous avez besoin

Là encore, il va falloir bien définir les éléments dont vous avez besoin. Encore une fois posez vous les bonnes questions.

– Mon frigo actuel me convient-il ?

– Quel mode de cuisson préférons nous ?

– Avons nous besoin d’un lave-vaisselle ?

– …

Comme dans la partie précédente, il faudra bien analyser vos réponses. Je vous conseille encore une fois de faire une liste pour savoir ce qui est important et surtout pour ne rien oublier. En effet, nous pouvons difficilement nous passer d’un évier ou d’une plaque de cuisson ! Il faut se rappeler que le budget électroménager n’est pas à négliger : en moyenne, on peut s’en sortir pour 2000 à 2500 euros mais le budget peut rapidement grimper dès qu’on veut se faire plaisir. (Quand vous voyez des pubs à la télé pour des cuisines à 1000€, c’est sans l’électroménager !)

Par exemple, un micro-onde encastrable c’est super joli, surtout aligné avec le four de la même collection MAIS, le prix d’un micro-onde encastrable, c’est presque le prix d’un four ! Si votre budget vous le permet, pas de problème. Par contre, s’il faut choisir entre un micro-onde encastrable et un espace repas ou un frigo, je vous le dis tout de suite, c’est le micro-onde qui saute ! Donc autant définir tout de suite, ce qui est important et ce qui l’est moins.

3. Définir ce dont vous avez envie

Faites une deuxième colonne à votre checklist que vous appellerez « Envies ». C’est le moment de se lâcher et de se faire plaisir. Notez tous les éléments dont vous rêvez secrètement : une télé intégrable, la dernière machine à café intégrable, des tiroirs chauffants, une machine à glaçons,…

C’est important de noter tout ça car cela fait du bien de se lâcher et de dire haut et fort ce dont vous rêvez. Une fois que la frustration est sortie, il est plus facile de prendre du recul et de se détacher de certains éléments. Car oui, il faudra faire des concessions et vous devez vous y préparer. Sortir la frustration vous permettra aussi d’éviter de tomber dans les pièges des commerciaux. Une fois que vous aurez conçu votre cuisine, il faudra bien aller l’acheter. Vous vous retrouverez face à une vendeur dont le travail est de vous faire dépenser plus ! Il jouera sur votre frustration pour vous faire craquer. Autant que vous soyez prêts à l’affronter !

De plus, une fois votre implantation terminée et votre devis effectué,vous aurez peut-être le plaisir de remarquer qu’il vous reste un peu de budget. Rien n’est plus plaisant que de ressortir cette liste envie pour se faire un petit cadeau bien mérité !

Etape 3

Choisir son espace repas

1. Les différents coins repas

Qui dit cuisine, dit manger. Et qui dit manger, dit espace repas. Savoir où vous allez manger est peut-être une évidence chez certains, mais pour d’autre, beaucoup de questions se posent. Il y a tellement de possibilité qu’il st parfois difficile de faire un choix !

le bar : pour les personnes qui souhaitent uniquement petit-déjeuner dans la cuisine ou qui veulent un espace pour déguster un bon verre de vin entre amis, le plan bar est idéal car c’est celui-ci qui offrira la meilleure convivialité.

Le plan de travail : Cette façon de manger se répand de plus en plus car c’est la façon la plus ergonomique et pratique de manger dans la cuisine. L’idée est de prolonger le plan de travail pour créer une table complètement intégrée à la cuisine.

A hauteur de table : Cette technique s’applique uniquement aux îlots sinon elle n’a aucun intérêt comparée à une table indépendante. L’idée est de crée un espace repas à hauteur de table, c’est-à-dire 75cm intégré à l’îlot.

La table indépendante : c’est certainement cette technique qui est la plus modulable. On y pense rarement car nous sommes souvent focalisé sur l’îlot ou sur le bar. La table indépendante peut débloquer un aménagement, le rendre plus ergonomique et plus fluide et permettre de gagner de la place.

2. Où le mettre ?

Savoir où mettre son espace repas n’est pas toujours chose facile. Vous pouvez bien évidemment choisir de ne pas mettre de coin repas dans votre cuisine. Vous mangerez alors dans votre salle à manger au quotidien. Pour les autres, il va falloir décider de l’emplacement de la table. Si vous souhaitez une table indépendante, je vous conseille de ne pas créer d’îlot. C’est soit l’un, soit l’autre. Vous pourrez la placer où vous le souhaitez dans votre espace. Les tables rondes sont assez ergonomique mais peuvent parfois prendre plus de place qu’une table rectangulaire. Pensez à faire plusieurs essais.

Si vous souhaitez que votre espace repas soit rattaché à votre cuisine, que ce soit un linéaire ou un îlot, il faudra bien prendre en considération les places à table. Comptez 60 cm par personnes. Donc pour 4 personnes, il vous faudra au moins 2m40 d’espace repas que vous pourrez moduler en fonction de l’aménagement de votre cuisine. Vous pourrez le placer sur l’îlot ou sur un linéaire.

Si vous le placez sur un linéaire soyez conscient que vous mangerez probablement face à un mur. Il vaut mieux dans ce cas, prévoir cet espace repas pour les petit-déjeuner ou pour les repas sur le pouce.

3. Ne pas se focaliser dessus

Vous n’avez plus qu’à choisir l’espace repas qui vous conviendrait le mieux. Je pense qu’il ne faut pas se focaliser sur cet espace dès le début de la création de votre aménagement. Le coin repas est un espace assez modulable, c’est pourquoi il ne faut se fermer à une seule possibilité. En fonction de l’aménagement que vous allez réaliser, il sera peut-être nécessaire de changer de type de table. Peut-être pensiez vous mettre l’espace repas sur l’îlot, mais finalement il n’y aura pas assez de place. Dans ce cas, essayez de remplacer l’îlot par une table indépendante. A l’inverse, votre espace sera peut-être trop grand et une table indépendante créera une sensation de vide. Dans ce cas, un îlot pourrait être la solution.

Vous devez garder en tête l’espace repas lors de votre aménagement mais ne le dessiner pas en premier. Il risquerait de vous bloquer pour la suite. Les formes, les hauteurs et les matériaux sont vraiment nombreux. Il y a peu de chance que vous n’arriviez pas à créer un espace repas dans votre cuisine si vous le voulez.

Etape 4

Créer la forme générale de sa cuisine

1. Analyser les contraintes

Nous allons parler des contraintes liées à votre cuisine. Des choses auxquelles ni vous ni moi y pouvons quelque chose (à moins que vous soyez magicien ? Ah oui ? Trop classe!). Oui, je parle bien de ces choses qui font office de verrues dans votre intérieur, ces choses qui vous embêtent, qui vous gênent et qui vont forcément vous bloquer. Sachez simplement que l’analyse des contraintes est très importante pour le bon déroulement de l’installation de votre cuisine. Plus vous la connaîtrez par cœur, plus vite vous trouverez l’aménagement idéal.

Il y a plusieurs choses à analyser dans votre espace : les éléments maçonnés comme les poteaux ou les décrochés de murs, les ouvertures, les éléments techniques comme la plomberie,…

Il faudra bien prendre en compte tous ces éléments pour la création de votre cuisine. Ils vous permettront de définir une forme générale de cuisine : linéaire, parallèle, en L ou en U. En effet, ces contraintes vont restreindre les possibilités d’implantation. C’est une bonne chose car moins vous avez de possibilités, plus il sera facile de trouver l’aménagement de vos rêves.

Je vous recommande de tracer un plan au brouillon de votre cuisine et de noter toutes les contraintes de votre espace. Vous aurez ainsi une vision globale et pourrez plus facilement vous rendre compte de l’implantation future de votre cuisine.

2. L’îlot

Nous avons souvent tendance à penser que « îlot » signifie « cuisine ouverte ». Or , ce n’est pas forcément vrai. Si vous possédez une cuisine fermée assez grande, vous pourrez intégrer un îlot. Il faudra que votre cuisine fasse au minimum 3m30 de largeur : 60cm de meuble + 90cm de passage + 90cm d’ilot + 90cm de passage.

Un îlot central peut s’intégrer à tous les types de forme de cuisine sauf la cuisine en U. Une presqu’île peut, elle, s’adapter sur tous les types de cuisine.

Si vous souhaitez créer un îlot central, il faut d’abord savoir si cela est possible dans votre cuisine. Pour cela, tracez un plan de votre cuisine ainsi que la forme des meubles qui seront contre les murs. Comptez 60cm de profondeur pour ces meubles. Puis tracez un trait à 90cm de ces meubles. C’est la distance de passage qu’il vous faudra pour circuler dans votre cuisine. Mesurez ensuite le rectangle qui s’est formé.

Pour un îlot central, je pense que les dimensions minimales sont de 90 x 90 cm voire 90 x 120 cm. Si vous créez un îlot plus petit, il aura l’air ridicule dans votre cuisine. La profondeur de votre îlot sera de 90 cm (60cm de meuble+30cm d’espace repas ou 60cm de meuble de cuisine +30cm de meubles de pièces à vivre) ou de 120 cm ( 60cm de meuble de cuisine +60cm de meubles de pièces à vivre).

3. La presqu’île

Si vous voyez que votre espace est trop petit pour un îlot central ou pour créer un îlot central avec le nombre de places à table requis, ne soyez pas frustrés. Il existe une autre solution : la presqu’île ! La presqu’île est en fait un îlot rattaché par un de ses côtés à un mur. Elle vous fera gagner au moins 90cm puisque le passage entre le mur et l’îlot ne sera plus nécessaire.

Si à l’heure actuelle, vous n’avez pas d’îlot central ou que vous en avez un mais qu’il n’y a pas d’arrivées électriques à son niveau, sachez que vous ne pourrez pas y faire arriver l’électricité à moins de gros travaux. Quand on veut un îlot central avec par exemple des plaques électriques, il faut le prévoir au moment de la construction car l’électricité passe alors dans le sol. Par contre, grâce à la presqu’île, vous pourrez quand même avoir un îlot. Les fils électriques passent alors dans le mur.

Etape 5

S’inspirer

1. Pinterest

Si vous n’avez aucune idée de ce dont vous avez envie, je vous conseille d’aller faire un tour sur Pinterest (http://pinterest.com). C’est une banque d’images formidable où vous trouverez des inspirations sur tout ! Vous pouvez vous créer un compte ce qui vous permettra d’enregistrer les photos qui vous plaisent. Allez jeter un œil et tapez dans la barre de recherche Pinterest : « cuisine design » « cuisine contemporaine » « cuisine bleu » (si vous aimez le bleu) « cuisine scandinave »… Vous trouverez forcement des choses qui vous attirent ! Même si nous ne parlerons pas de couleurs ou de matériaux dans ce ebook, Pinterest peut vous dénicher des photos d’inspiration pour la déco de votre cuisine.

2. Houzz

Houzz est aussi un très bon site pour l’inspiration. Ce site internet met en relation clients et acteurs du bâtiment (artisan, architecte, décorateur, paysagiste, … ). Ces acteurs ont une page sur laquelle ils peuvent décrire leur entreprise mais plus intéressant encore, où ils peuvent poster des images de leurs réalisations. Houzz a donc créer un onglet de recherche pour trouver des images de projet. Vous pourrez donc aller y faire un tour et taper dans la barre de recherche « cuisine » par exemple. Vous trouverez ainsi beaucoup de photos de cuisine qui peuvent vous inspirer. Ces projets sont généralement réalisés par des architectes d’intérieur, elles sont souvent très design.

3. Autres

Si vous partez complètement de zéro et que vous n’avez absolument aucune idée sur le futur aménagement de votre cuisine, je vous conseille vivement de chercher de l’inspiration. Transformez vous en éponge pour absorber toutes les idées qui vous passent sous les yeux. Regardez, fouinez, testez pour savoir ce qui vous plaît et ce qui ne vous plaît pas. Vous pouvez par exemple, vous faire inviter à dîner chez des amis et en profiter pour jeter un œil à leur cuisine, faire une rafle de catalogues et magazines de déco chez votre libraire ou même vous rendre directement en magasin pour tester les nouveautés !

idées cuisine originale

idées cuisine originales

Recevez en cadeau « 99 idées pour une cuisine originale »